Mission Québec sur l’innovation publique !

Une mission de quatre jours (du 10 au 14 décembre 2019), centrée sur l’innovation publique, à Québec et Montréal, nous a fait explorer la vision de nos amis outre-atlantique en la matière.  Confrontée à des enjeux conjoncturels similaires, le défi de la transformation est au cœur de l’action publique québécoise. L’attente des citoyens change, la crédibilité de l’administration est défiée. Le service public doit être à la fois performant au service de ses usagers et attractif pour ses agents en quête de sens.

Manager l’innovation

A ce besoin de performance et d’adaptabilité, l’administration y répond le plus souvent en initiant des changements de grande ampleur qui impliquent de transformer en profondeur les processus habituels de gestion interne. Si cela fait évidence, ce qui l’est moins c’est de s’assurer l’adhésion véritable des agents publics ayant la responsabilité d’incarner ces évolutions. A cet enjeu, la Direction Générale de Particuliers (DGP) de Revenu Québec (équivalent de la DGFIP pour les particuliers) y a répondu par un « virage culturel et citoyen » basé sur l’implication proactive (et obligatoire) des 140 employés de la direction.  Avec la mission de construire la nouvelle vision de leur service capable de restaurer tant son image auprès de l’opinion publique que sa pertinence dans la gestion des projets, ils ont après plusieurs mois de concertation trouvé un sens commun à leurs actions. Ce sens s’est matérialisé dans une feuille de route conjuguant habilement les désirs de la clientèle aux propres aspirations des employés du ministère. Dans le même esprit, le ministère de la justice québécois, qui suite au célèbre arrêt Jordan du 8 juillet 2016 met sur pied une grande stratégie de transformation (500 millions d’euros), fait le vœu de renforcer l’égal accès des citoyens au système judiciaire en misant sur le « capital humain » ou le développement professionnel de ses agents.

Une politique de soutien à l’innovation

Pour que la transformation organisationnelle soit opérationnelle, la présidente du Conseil municipal de la ville de Montréal nous a confié son regard sur la nécessité d’allier la volonté politique aux innovations de terrain. Un portage politique fort gage d’un projet collectif lui paraît indispensable au déploiement des transformations publiques en phase avec les transitions sociétales. En la matière, la ville de Montréal se montre exemplaire en n’hésitant pas à solliciter ou s’appuyer sur les avis et recommandations des associations citoyennes, notamment de jeunesse.  C’est ainsi que, faisant suite à des travaux engagés par le Conseil des montréalaises, la ville de Montréal a débuté une démarche pilote d’application de l’analyse différenciée selon les sexes intersectionnelle (ADS+) afin d’implanter une pratique d’analyse différenciée inter-sectionnelle dans la planification des services, programmes et politiques municipales de la Ville. Une stratégie de sensibilisation et de formation a été déployée au cours de la dernière année pour les gestionnaires.

Un regard centré utilisateur

En bout de course, c’est bien le regard du citoyen-usager qui  est au cœur du processus d’innovation. Si le service correspond aux besoins et aux caractéristiques des utilisateurs il a toutes ses chances d’être pertinent… et adopté ! Le Secrétariat de la communication du gouvernement du Québec a centré le pilotage de sa transition organisationnelle sur cette approche.  A l’instar de servicpublic.fr, ils ont conçu un site internet unique (Quebec.ca) et partagé par l’ensemble des administrations du gouvernement québécois ce qui n’a pas été une démarche « facile » nous ont-ils avoué. Mais en construisant le site avec les internautes, le contenu web et l’ergonomie sont parfaitement adaptées aux attentes. Dans un autre registre, l’association Présâges (initiative pour favoriser l’émergence des solutions innovantes aux enjeux du vieillissement) explore, elle,  les pistes d’un « futur émergent » adapté aux aînés. Avec le programme « Mûr.e pour apprendre », cet acteur reconnu en santé vise à rendre la voie de entrepreneuriat social accessible aux personnes retraitées.

Relever le défi du sens et du pourquoi de l’innovation est un enjeu stratégique à part entière. Il est au cœur de l’adhésion des agents et de la satisfaction des usagers. Dans un contexte en forte mutation et toujours plus contraint, les fondements du management et de l’action publique sont questionnés sinon bouleversés. Vaste sujet sur lequel se penche un groupe de chercheurs en santé de l’Université de Sherbrooke : « on gagnerait à coupler un projet d’innovation à un projet de recherche » pour garder le recul nécessaire et adapter en continu nos actions aux besoins de tous.

La Fonction Publique que nous voulons !

Voici nos propositions de transformation de l’administration

 

1. Agir en commun entre acteurs institutionnels, vis-à-vis des partenaires extérieurs et avec les usagers.

2. Recourir davantage à des pratiques professionnelles alternatives.

3. Garantir la diversification de nos recrutements et valoriser nos métiers.

4. Questionner nos modèles standardisés et d’excellence avec une approche expérimentale et de proximité.

5. Créer des filières métiers et valoriser les mobilités.

6. Matérialiser l’Etat, s’intéresser à ses formes concrètes et ses symboles.

7. Articuler la logique statutaire avec une approche par les compétences réellement détenues.

8. Sécuriser et encourager le changement en matière de management et d’organisation.

9. Interroger ses pratiques pour produire des politiques désirables, pertinentes et faisables.

 

Pour la version intégrale : c’est ici !

La réflexion se poursuit, contactez-nous !

 

 

 

La semaine de l’innovation publique 2019

 

Des expériences inspirantes à méditer et pourquoi pas à reproduire dans vos services publics ?

Piochez-y des idées pour le quotidien et venez en parler avec nous !

Voici un petit résumé de ce qu’on a retenu :

 

  • Penser la Fonction Publique de demain grâce au design fiction lors de notre atelier prospectif avec l’agence de design Vraiment Vraiment et le cabinet conseil Oyena

Réfléchir, envisager, rêver le futur de l’action publique, du rôle des agents et des managers au sein de la Fonction Publique en ne se cantonnant pas aux bouleversements liés au numérique : la fin des bureaux ? La fin de l’écrit ? La fin du sérieux ? etc

De quoi se muscler l’imaginaire pour être prêts à affronter les défis de demain !

>Le concept : à découvrir en vidéo sur Acteurs Publics TV juste ici

>Le résumé de notre atelier : à lire sur La Gazette

 

  • Imaginer les pistes pour renforcer l’attractivité dans la Fonction Publique lors de l’atelier au Liberté Living Lab organisé par Profil Public : pouvoir se projeter dans la Fonction Publique, donner à voir avec la technologie, l’entreprenariat…

> Un outil : des vidéos « Sous le bonnet » de La Fabrique RH pour parler non pas de catégories, de corps ou de concours mais de sens de l’action que le futur agent public va mener

> Et aussi : le nouveau site de Profil Public grâce à un parcours candidat en 3 axes : je m’inspire, je découvre et je postule !

L’enjeu ? Donner envie de rejoindre la Fonction Publique !

 

  • Dégager les commandements pour nos recettes d’innovation publique lors de l’atelier « Cauchemar en cuisine » organisé par La 27 ème Région

*Salade composée (associer tous les agents)

*Plats de saison (répondre à un besoin)

*Les bons ingrédients (pratique du terrain)

>Le résumé : articles par La Gazette & Horizons Publics à lire !

 

  • Se nourrir d’initiatives innovantes de tous horizons :

> Par exemple issues de la sécurité civile lors de la conférence de notre partenaire Atraksis : innovation participative, droit à l’erreur, prototypage, etc.

> Mais aussi lors de l’afterlab du SIILAB, laboratoire d’innovation de la DITP avec la présentation de la start up d’Etat MJPM. C’était aussi l’occasion de présenter FP21 au réseau d’innovation des Hauts de France.

>Ou encore lors des évènements organisés par la DITP comme l’afterlab à Paris présentant les métiers et outils du futur (chabot par exemple) et la boîte à idée « Comment faire » ainsi que l’atelier de design fiction pour imaginer de manière utopique & positive le futur des agents publics !

 

 

Parce que l’innovation publique ce n’est pas uniquement pendant la Semaine de l’Innovation Publique, on continue cette fin d’année et en 2019 !

Soirée « Les jeunes agents publics de demain » le 16 mars

 

L’association Fonction Publique du 21e siècle, association de jeunes agents publics créée en février 2017, a le plaisir de vous convier à son prochain événement :

 

Soirée « Les jeunes agents publics de demain »

 

Vendredi 16 mars à partir de 18h30

 

Superpublic, 11 rue de la Vacquerie, 75011 Paris

 

 

Cette soirée sera l’occasion de rencontres et d’échanges entre les jeunes agents publics autour d’un buffet. Cet événement est également ouvert aux candidats aux concours des métiers du public. Lors de cette soirée, une vingtaine de jeunes agents publics présenteront les initiatives qu’ils mènent en faveur d’un meilleur accès à la fonction publique, d’une réflexion sur son avenir et son fonctionnement au quotidien ou encore en matière de pratiques innovantes. Nous accueillerons également à cette occasion une délégation de jeunes agents publics québécois.

 

Plus d’infos sur Facebook 

 

Au plaisir de vous voir,

 

Publiquement vôtre,


L’Equipe de FP21

A la rencontre du Forum des Jeunes au Québec

 

 

FP21 a rencontré durant la semaine du 22 novembre le Forum des Jeunes. Cette association, qui existe depuis 20 ans au Québec, a été une source d’inspiration qui a conduit à la création de FP21. Chaleureusement, accueillis par Jean-Bernard Marchand et Stéphanie Roberge, en charge du partenariat franco-québécois, FP21 a passé une semaine en immersion au sein de l’association.

La rencontre des présidentes des deux associations, Giulia Reboa et Marianne Pépin, ont permis à FP21 de comprendre le modèle et l’organisation du forum des jeunes qui compte aujourd’hui près de 4400 membres et d’échanger sur les projets portés par les deux associations.

Les représentants de FP21 ont profité de ce voyage pour rencontrer des membres de l’administration québécoise notamment le secrétariat à la jeunesse et le secrétariat du conseil du trésor. Ils ont également assisté à une conférence sur l’avenir des femmes à la tête de l’Etat, en présence de la DGAFP, et à une séance de questions au gouvernement québécois. Pour finir, les deux représentants de FP21 ont pu participer au gala organisé par le forum des jeunes chaque année et qui récompense de jeunes fonctionnaires qui se sont illustrés dans leur métier tout au long de l’année.

 

Conférence sur l’avenir des femmes à la tête de l’Etat

 

Rencontre avec la secrétaire adjointe à la jeunesse

 

La richesse des échanges qui ont marqué ce voyage souligne l’intérêt de développer les partenariats internationaux au sein de FP21. Une délégation du forum des jeunes se rendra en France en mars 2018 ! N’hésitez pas à vous manifester si les relations internationales vous intéressent !

 

Visite de la ville de Québec avec le Forum des Jeunes !