Category: Actu FP21


Tony Brando, membre de FP21 : “Ce qui aurait pu être une réforme systémique ambitieuse laisse une impression en demi-teinte”

By Tony Brando,

💥 La suppression de l’ENA : une occasion manquée pour libérer l’Administration de certains carcans et rituels désuets ? 💥

👉 Tony Brando, membre de l’association FP21, a répondu aux questions de Sylvain Henry concernant les annonces du 8 avril sur la réforme de l’ENA.

📢 « 𝘾𝙚 𝙦𝙪𝙞 𝙖𝙪𝙧𝙖𝙞𝙩 𝙥𝙪 𝙚̂𝙩𝙧𝙚 𝙪𝙣𝙚 𝙧𝙚́𝙛𝙤𝙧𝙢𝙚 𝙨𝙮𝙨𝙩𝙚́𝙢𝙞𝙦𝙪𝙚 𝙖𝙢𝙗𝙞𝙩𝙞𝙚𝙪𝙨𝙚 𝙡𝙖𝙞𝙨𝙨𝙚 𝙪𝙣𝙚 𝙞𝙢𝙥𝙧𝙚𝙨𝙨𝙞𝙤𝙣 𝙚𝙣 𝙙𝙚𝙢𝙞-𝙩𝙚𝙞𝙣𝙩𝙚”

➡ A découvrir dans Acteurs publics (réservé aux abonnés) : https://www.acteurspublics.fr/articles/tony-brando-ce-qui-aurait-pu-etre-une-reforme-systemique-ambitieuse-laisse-une-impression-en-demi-teinte 

Lucila Modebelu, présidente de FP21 : “Les jeunes agents continuent de faire confiance à l’action publique et d’en être fiers”

By Tony Brando,

 

💥 Retours sur l’année 2020 et la suite dans Acteurs publics (en accès libre) par Lucila Modebelu, présidente de FP21 ! 💥

En synthèse, concernant les attentes des jeunes agents :

👉🏻Valoriser la compétence plus que le statut ou le niveau hiérarchique
👉🏻Des modalités de formation dans les écoles de service public qui permettent (vraiment) de déployer le potentiel créatif
👉🏻Reconnaître les associations et collectifs d’agents publics comme pierre angulaire de la participation citoyenne

➡ A lire ici : https://www.acteurspublics.fr/articles/lucil-atumma-modebelu-les-jeunes-agents-continuent-de-faire-confiance-a-laction-publique-et-den-etre-fiers

  Category: Actu Fonction Publique, Actu FP21, Non classé
  Comments: Commentaires fermés sur Lucila Modebelu, présidente de FP21 : “Les jeunes agents continuent de faire confiance à l’action publique et d’en être fiers”

AVANT-PREMIERES DE L’ACTION PUBLIQUE, C’EST REPARTI !

By Julie MEYNIEL,

 

RENDEZ-VOUS AUX AVANT-PREMIERES DE L’ACTION PUBLIQUE
le 25 novembre 2020
18h30 à Paris

Alors que l’action publique est plus sollicitée que jamais – pandémie, défis écologiques, relance… – les agents publics sont en première ligne et innovent, dans tous les champs des politiques publiques et à tous les niveaux. Ces innovations sont rarement valorisées et partagées à leur juste valeur.

Nous lançons un appel à candidature ouvert à tous les agents publics qui ont ou souhaitent faire évoluer leur pratique professionnelle. Les lauréats seront sélectionnés par les membres de l’association et des experts et praticiens de l’action publique. La soirée sera l’occasion d’échanges entre les candidats et ces experts, en présence de participants curieux, et de remettre un prix à chaque lauréat qui bénéficiera d’un atelier d’accompagnement pour impulser, renforcer ou valoriser son idée dans l’une des 6 catégories de prix :

-> le numérique,

-> le management et la diversité,

-> l’action publique citoyenne et les communs,

-> l’action publique partenariale et inter-administrative,

-> la gestion de la crise sanitaire

-> l’écologie, la résilience, les ruralités et la ville.

Retrouvez notre foire aux questions pour tout savoir sur les Avant-premières et votre candidature !

Le 27 octobre, rendez-vous avec l’équipe de FP21 en live pour les réponses à toutes vos questions.

Posez-nous toutes vos questions : infofp21@gmail.com

Candidatez ici

L’équipe de FP21

Notre failcamp

By Giulia Reboa,

Ce week-end s’est tenu le premier failcamp de FP21 aux Halles Civiques : on a revendiqué notre droit à merder ! Nous étions bien dans le thème : un vendredi soir, fin juin, chaleur étouffante et soir de match —> 20 curieux sont venus relever le défi, sur les 50 attendus !

Giulia Reboa a « planté » le décor : un cadre d’action polarisé entre une administration légale rationnelle et une sur valorisation de la prise de risque en mode sillicon valley et injonction à l’innovation | valoriser l’échec c’est déconstruire notre posture de sachant, de tout puissant & apprendre de ses erreurs | certains agents ont la chance d’échouer et d’autres ont la loose qui leur colle à la peau (manque de moyens, management inadapté, perte de sens …) | quelle chance de pouvoir bien échouer ! L’ordre de passage des speakers est tiré au sort. On est parti, avec Justine Martinez en cheffe d’orchestre.

Edem Allado ouvre le bal sur dance of the cosmo allien de Sun Ra ! De l’échec entrepreunarial à professeur dans un lycée, le rapport usager s’en trouve bouleversé. Il est cultivé encore jour après jour au CHRU de Nancy.

Aline Lespagnol prend place sur some say de Camelia Jordana pour l’audace qu’elle inspire et l’aimant d’IAM ! Une vie sauvée mais une carrière de psychologue ébranlée auprès des forces de l’ordre lyonnaises. Puis un grand-père heureux. Ce jour-là, vous avez bien fait.

Etienne Grass se lance sur se vuol ballare par Mozart dans les noces de Figaro pour questionner la salle : la pauvreté s’est-elle réduite en France ? Limites du RSA, échec professionnel et introspection personnelle par un haut-fonctionnaire d’Etat. Une très belle leçon de lucidité !

Marie Coirié apparaît sur let the music play de Barry White. Faire entendre la petite voix des designers qui portent le cri d’alarme des patients, pas si simple face aux soignants. On a compris le design (et ce n’est pas rien) et on en voudrait partout des comme vous !

Benjamin Mittet-Brême fait le dernier tour de ronde sur la musique de campagne de Jacques Chirac en 1997 une expérimentation en matière d’inscription sur les listes électorales est ovationnée dans les médias mais boudée par les usagers.

Un retour à la réalité, plein d’humilité. Cette soirée n’aurait pas eu lieu sans le soutien de la CASDEN, de la 27e région, du Lab Archipel et de Vraiment Vraiment. Et surtout elle n’aurait jamais existé sans l’audace de Benoît Landau, initiateur de la valorisation de l’échec dans l’administration, lors de ses missions à la DITP.

Les discussions se sont poursuivies et on est sorti de là en se disant qu’on allait très bientôt le refaire à Lille et à Lyon. Et vous ? Ca vous dit ?

Mission Québec : jeunesse et leadership !

By Lucila Modebelu,

FP21 s’est rendu en Mission au Québec du lundi 29 avril au vendredi 3 mai 2019 dans le cadre de la coopération France-Québec établie avec le Forum des Jeunes de la Fonction Publique Québécoise (FJFPQ)*, association créée en 1997 par une dizaine de jeunes agents publics québécois, qui a notamment inspiré la création de notre association Fonction Publique du 21è siècle en France en 2017.

*https://www.forumjeunes.gouv.qc.ca/accueil

1 Petit rappel historique du projet de coopération France-Québec

Le projet de coopération France-Québec, a été initié en 2017 par le Forum des jeunes en collaboration avec la Direction Générale de l’Administration et de la Fonction Publique française (DGAFP) dans le cadre de la 66ème Commission permanente de coopération franco-québécoise avec le soutien financier du ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec. Il poursuivait l’objectif d’appuyer la France dans la création de FP21 et son implantation au sein des institutions françaises tout en bâtissant des liens de collaborations entre les jeunes agents publics des deux pays dans un contexte de modernisation de nos administrations respectives.

Depuis, trois délégations françaises composées de membres de FP21 et d’experts de la DGAFP, se sont rendues en visite au Québec en novembre 2017, décembre 2018 et avril/mai 2019. Côté québécois, deux délégations ont également été accueillies en France en mars 2018 puis en mars 2019. Les axes de travail se sont principalement concentrés sur l’amélioration de l’employabilité des jeunes de moins de 35 ans dans le secteur public, le développement professionnel, les démarches innovantes permettant d’accroître la qualité de vie au travail et le renforcement de l’engagement citoyen dans un contexte ou l’attractivité et la fidélisation des jeunes au sein de la fonction publique constitue un véritable enjeu pour l’avenir de nos institutions.

Pour plus d’infos → https://www.fonctionpubliquefrqc.com/

2 Retours sur la mission d’avril – mai 2019

Lundi 29 avril Arrivée à Québec…

Accueil et prise de contact entre Stéphanie ROBERGE, membre du Conseil d’administration du Forum et chargée de projet – Coopération France Québec, Cécile ROUCHEYROLLE, Responsable de projet au bureau de la prospective et de l’expertise européenne et internationale à la DGAFP, Dominique PARDOUX, experte RH pour la DGAFP et intervenante au 16ème colloque annuel du Forum des jeunes du 1er mai 2019, Audrey BOILY, membre du Conseil d’administration du Forum et vice-présidente aux services aux membres et Lucil-Atumma MODEBELU, vice-présidente de FP21, afin d’échanger sur les objectifs de la semaine et autour des actualités du Forum des jeunes.

Mardi 30 avril Journée à l’Ecole Nationale d’Administration Publique (ENAP) de Québec !

  • Rencontre avec Natalie RINFRET, professeure et titulaire de la Chaire la Capitale en leadership dans le secteur public à l’ENAP. 

Le contexte de plein emploi au Québec conjugué au vieillissement de la population, entraînant un  nombre massif de départs à la retraite, oblige l’administration publique à mettre en place des stratégies d’amélioration de la qualité des services et d’augmentation de la performance organisationnelle et des compétences des cadres dirigeants. Sur ce dernier versant, Natalie RINFRET a eu l’idée en 2009 de créer un programme pilote pour développer le leadership des cadres et favoriser l’ascension des hauts potentiels en les aidant à assumer pleinement les postes à haute responsabilité. Le principe : former des cohortes annuelles composées de cadres repérés comme « hauts potentiels » par leur employeurs et les faire bénéficier durant 12 mois d’un accompagnement sur mesure leur donnant tous les outils nécessaires au développement notamment de leur intelligence émotionnelle, de leur leadership et de leur sens de l’état. Cette expérience permet de fidéliser les talents dans l’administration et de diffuser, par effet de capillarité, un management bienveillant et créateur de sens au sein des organisations.

Natalie RINFRET de l’ENAP (à gauche), Lucil-Atumma MODEBELU pour FP21 (à droite)

 

Pour plus d’infos sur le programme innovant « Cercle des jeunes gestionnaires leaders » http://www.chairelacapitale.enap.ca/capitale/36/Le-programme.enap

  • Rencontre avec M. Patrick BELANGER, Coordonnateur du recrutement étudiant et du marketing à l’ENAP.

Nous avons échangé sur les possibilités pour les jeunes fonctionnaires français d’être formés à l’ENAP et notamment pour les membres de FP21 en lien avec les écoles de service public françaises. En effet, l’association travaillent depuis juillet 2018 à la construction d’un micro-programme d’échange et de formation pour les jeunes agents publics français qui souhaiteraient réaliser une formation professionnalisante à l’ENAP.

Stéphanie ROBERGE pour le Forum des jeunes (à gauche), Patrick BELANGER pour l’ENAP (à droite)

 

Mercredi 1ermai  16ème colloque annuel du Forum des jeunes de la Fonction publique québécoise : « Plus que fonctionnaire je suis la relève ».

Parmi une dizaine d’interventions prévues au colloque, qui a rassemblé plus de 300 personnes, il y a eu celle de Dominique PARDOUX, experte RH à la DGAFP sur la qualité de vie au travail et les projets innovants menés au sein de la fonction publique française en la matière. Elle a rappelé la dimension essentielle que représente le volet qualité de vie au travail dans la gestion des hommes comme levier incontournable que l’administration doit saisir pour réussir l’adaptation des modalités de travail aux défis de la transformation numérique, de l’évolution du rapport entre les employés et les employeurs et la mutation des modèles économiques et sociaux.

Dominique PARDOUX, DGAFP

Au premier rang Cécile ROUCHEYROLLE pour la DGAFP (2ème personne en partant de la gauche), Dominique PARDOUX (3ème personne en partant de la gauche)

 

Nous retiendrons aussi l’intervention « (Re)Trouver le sens pour ne pas se perdre »  d’Éric CHAREST, professeur à l’ENAP sur les questions essentielles à se poser pour donner du sens à son travail. 

 «L’étiquette sociale empêche de penser et structure la vie en société en définissant un ensemble de règles auquel il convient de se conformer pour être accepté ». Dans ce contexte, il faut être vigilant et ne pas se transformer en « zombie » c’est-à-dire en un individu qui, par conformisme, poursuit frénétiquement une fin qu’il n’a pas choisie et qu’il ne comprend pas. La question qu’Eric CHAREST a posé à l’assemblée était celle de savoir si l’administration ne participait-elle pas à la « zombification » des agents ?

Nous savons tous que le fonctionnement très cloisonné, hiérarchique et bureaucratique de nos administrations favorise les comportements formalistes en entraînant parfois les agents publics à se mettre en « pilotage automatique » ce qui met en danger le fonctionnement démocratique de l’institution (référence au procès Eichmann). Pourtant, chacun doit pouvoir garder en tête la raison d’être de ce pour quoi il travaille et être capable de mesurer l’impact concret de ses actions au bénéfice de l’usager.

Face à tout ce qui compromet le sens du travail (la compétition, l’instabilité, la survalorisation des aspects financiers, l’augmentation effrénée du rythme de travail, la culture de l’urgence) nous devons préserver des modes d’action centrés sur l’utilisateur dans la conduite des missions de service public. Cela est rendu possible par la diffusion d’un état d’esprit qui favorise l’implication de tous par l’intelligence collective.

Eric CHAREST au pupitre

Assemblée

 

Jeudi 2 mai A l’Assemblée nationale du Québec pour assister à la période des questions et des réponses orales…

Vendredi 3 mai Journée au Secrétariat du Conseil du Trésor et au Ministère de la Santé et des Services Sociaux.

  • Rencontre avec Ariane MARTIN-HOULE, adjointe exécutive au bureau du secrétaire adjoint du secrétariat à la jeunesse.

Le secrétariat à la jeunesse est rattaché au Ministère du Conseil exécutif responsable de la gouvernance de l’administration publique sous l’autorité du Premier Ministre. Créé en 1983, il a pour mission de conseiller le gouvernement, d’assister le premier ministre et d’assurer la coordination de l’action gouvernementale en matière de jeunesse.

La Politique québécoise de la jeunesse 2016-2021 cible la tranche d’âge des 15-29 ans et son plan d’actions s’articule autour de 5 grands piliers : la santé, l’éducation, la citoyenneté, l’emploi et l’entrepreneuriat en lien avec plus de 200 partenaires pour un budget de plus de 200 millions de dollars canadiens sur 5 ans.

Parmi les nombreux projets structurants en matière de jeunesse,  nous pouvons citer le programme Québec volontaire qui poursuit l’objectif de multiplier les occasions pour les jeunes de participer à des projets d’utilité collective ou de développement durable dans toutes les régions du Québec, du Canada et à l’international et pour lequel le dispositif « service civique » français constitue une source d’inspiration outre atlantique.

  • Rencontre avec la direction générale adjointe des services en santé mentale et en psychiatrie légale du Ministère de la santé et des services sociaux.

Présentation du projet innovant « Aire ouverte » qui figure parmi l’un des projets structurants en matière de santé en direction des jeunes. Soutenu par l’Etat à hauteur de 20 millions de dollars canadiens, ce projet vise à créer un réseau de services intégrés destiné aux jeunes de 12 à 25 ans (modèle comparable des « headspace » en Australie) afin d’éviter les ruptures de parcours chez les jeunes au moment de leur passage à l’âge adulte. Les objectifs ? Améliorer la santé globale et le bien-être des jeunes, favoriser l’intégration et le plein exercice de leur citoyenneté quelques soient leurs conditions de vie grâce à l’identification d’un lieu commun dans chaque territoire, type plateforme, réunissant les partenaires de l’éducation, du travail, des municipalités, de la santé et qui offre la possibilité aux jeunes de 12-25 ans d’être acteur de leur projet de vie.

 

Un merci particulier à la DGAFP ayant rendu possible cette mission qui contribue au renforcement de nos liens historiques avec la province de Québec !

 

 

[LES CURIEUX DE L’ACTION PUBLIQUE] Printemps 2019 à Lyon

By Julie MEYNIEL,

 

Après s’être initiée au co-développement lors d’un atelier réussi à Nîmes le mois dernier organisé par Ludovic, FP21 poursuit ses actions à la découverte de l’innovation publique dans les territoires à Lyon cette semaine !

Une  journée riche en découvertes, organisée par Justine  en deux temps :

 

  • Le matin, direction le LabArchipel pour s’interroger sur comment rendre concrète l’innovation et on retient :

> A vos marques, prêts ? JOUEZ ! On a testé le serious game le stade de la réussite élaboré par des agents de la Préfecture de Région et le lab Archipel ! Une innovation au service des agents publics pour aider à la réussite des concours administratifs ! Pensée pour les concours internes, le jeu devrait prochainement connaître une deuxième version pour les concours externes

 

>Do you speak french ? Utilisez HAPPY FLE ! On a découvert cette application conçue pour et avec des primo-arrivants pour faciliter leurs parcours d’insertion et les aider à apprendre le français ! Une innovation au service des usagers.

 

>FP21 sur le divan ! On a fait un pas de côté grâce à des méthodes innovantes pour réfléchir à nos actions et notre communication avec les membres présents.

 

  • L’après-midi, en mode learning expedition, avec des élèves de l’@IRA de Lyon, pour une déambulation dans Lyon à la découverte de trois laboratoires locaux d’innovation publique :

Le lab Pôle emploi

Le CentSept

Le Tubà

L’occasion de s’immerger dans ces laboratoires d’innovation en échangeant avec ceux qui les animent et en visitant les lieux : partage des ressources, langage commun, croisement d’acteurs, participation et co-création !

Merci à eux pour leur accueil.

 

Vous aussi vous êtes curieux de découvrir l’action publique autrement ? 

Vous souhaitez participer à ce type d’évènement ou l’organiser sur votre territoire?!

Contactez nous via infofp21@gmail.com 

 

Conférence-débat organisée de la Mutualité de la Fonction Publique

By Julie MEYNIEL,

 

Invités par la Mutualité de la Fonction Publique, plusieurs membres de FP21 ont porté la voix des jeunes agents publics lors d’une conférence-débat sur le thème « Agents publics, indispensables mais fragilisés, pourquoi ? » qui s’est tenue le 23 octobre 2018.

Voici les points clés de leur intervention :

 

° Emilie AGNOUX :

-> Les facteurs de fragilité des agents publics traversent tous les versants de la Fonction Publique et sont multidimensionnels : agressions, pénibilité en particulier des métiers techniques, perte de sens et de repères, manque de reconnaissance, porosité entre la vie professionnelle et la vie privée.

-> Il est donc nécessaire d’accompagner les agents mais aussi les managers, de travailler sur la reconversion professionnelle et les perspectives de carrière et surtout d’anticiper davantage pour contrer le sentiment d’incertitude que connaissent les agents publics.

 

° Driss BENNIS :

-> La question de la qualité de vie au travail doit être appréciée au regard des contraintes objectives du système comme par exemple la notion de performance prégnante notamment au sein de l’hôpital public.

->Les managers doivent faire face à des injonctions parfois contradictoires : celles du citoyen, de l’usager et du contribuable.

-> Les organisations doivent intégrer la féminisation des emplois et la conciliation entre vie privée et vie professionnelle mais aussi améliorer la prévention des risques professionnels (organisation du temps de travail, fortes contraintes physiques et exigences émotionnelles).

 

° Giulia REBOA :

->Il est nécessaire de multiplier et diversifier les interlocuteurs des mutuelles pour mieux irriguer la culture QVT qui ne se résume pas à des dispositifs mais s’inscrit dans des écosystèmes plus larges.

->Il faut s’interroger sur la déconnexion grandissante entre hiérarchie et agents, entre réforme et réalités du terrain.

-> La QVT dépend notamment du sens de nos propres actions, et notamment leur impact concret – et bénéfique – pour le citoyen. Ces actions, avant d’être performantes ou innovantes, doivent être pertinentes, raisonnées, appropriées et utiles.

 

Et retrouvez l’intégralité des actes de la Conférence MFP en cliquant ici !

 

 

La semaine de l’innovation publique 2019

By Julie MEYNIEL,

 

Des expériences inspirantes à méditer et pourquoi pas à reproduire dans vos services publics ?

Piochez-y des idées pour le quotidien et venez en parler avec nous !

Voici un petit résumé de ce qu’on a retenu :

 

  • Penser la Fonction Publique de demain grâce au design fiction lors de notre atelier prospectif avec l’agence de design Vraiment Vraiment et le cabinet conseil Oyena

Réfléchir, envisager, rêver le futur de l’action publique, du rôle des agents et des managers au sein de la Fonction Publique en ne se cantonnant pas aux bouleversements liés au numérique : la fin des bureaux ? La fin de l’écrit ? La fin du sérieux ? etc

De quoi se muscler l’imaginaire pour être prêts à affronter les défis de demain !

>Le concept : à découvrir en vidéo sur Acteurs Publics TV juste ici

>Le résumé de notre atelier : à lire sur La Gazette

 

  • Imaginer les pistes pour renforcer l’attractivité dans la Fonction Publique lors de l’atelier au Liberté Living Lab organisé par Profil Public : pouvoir se projeter dans la Fonction Publique, donner à voir avec la technologie, l’entreprenariat…

> Un outil : des vidéos « Sous le bonnet » de La Fabrique RH pour parler non pas de catégories, de corps ou de concours mais de sens de l’action que le futur agent public va mener

> Et aussi : le nouveau site de Profil Public grâce à un parcours candidat en 3 axes : je m’inspire, je découvre et je postule !

L’enjeu ? Donner envie de rejoindre la Fonction Publique !

 

  • Dégager les commandements pour nos recettes d’innovation publique lors de l’atelier « Cauchemar en cuisine » organisé par La 27 ème Région

*Salade composée (associer tous les agents)

*Plats de saison (répondre à un besoin)

*Les bons ingrédients (pratique du terrain)

>Le résumé : articles par La Gazette & Horizons Publics à lire !

 

  • Se nourrir d’initiatives innovantes de tous horizons :

> Par exemple issues de la sécurité civile lors de la conférence de notre partenaire Atraksis : innovation participative, droit à l’erreur, prototypage, etc.

> Mais aussi lors de l’afterlab du SIILAB, laboratoire d’innovation de la DITP avec la présentation de la start up d’Etat MJPM. C’était aussi l’occasion de présenter FP21 au réseau d’innovation des Hauts de France.

>Ou encore lors des évènements organisés par la DITP comme l’afterlab à Paris présentant les métiers et outils du futur (chabot par exemple) et la boîte à idée « Comment faire » ainsi que l’atelier de design fiction pour imaginer de manière utopique & positive le futur des agents publics !

 

 

Parce que l’innovation publique ce n’est pas uniquement pendant la Semaine de l’Innovation Publique, on continue cette fin d’année et en 2019 !

Comment doper mobilité et transitions professionnelles ?

By Julie MEYNIEL,

 

En amont de l’organisation du Forum de la mobilité inter-fonctions publiques par la PFRH de Bourgogne-Franche Comté à Dijon le 4 octobre 2018, Lucila Modebelu, vice-présidente de l’association FP21, a participé à une table ronde initiée par Sylvain Henry, rédacteur en chef d’Acteurs publics tv abordant deux questions :

  • Comment doper mobilité et transitions professionnelles ?
  • Carrières : quelles clés activer pour changer de parcours professionnel ?

Les points clés de l’intervention de Lucila Modebelu :

« La mobilité est une question de projet professionnel qui change en fonction des générations. Pour les moins de 35 ans, les questions centrales aujourd’hui sont l’épanouissement au travail, la conciliation entre vie privée et vie professionnelle, etc. »

« On assiste aujourd’hui au passage d’une gestion de statut et de corps à une gestion de compétences et de métiers. »

« L’information des agents est essentielle pour lever les freins à la mobilité et que les agents de toutes les catégories  A, B et C puissent en bénéficier »

« Faciliter la mobilité inter fonctions publiques permet de créer des liens de coopération entre les acteurs d’un territoire, les agents connaissent les administrations proches de leur domicile ».

« Favoriser ces mobilités devrait démarrer dès les écoles de service public pour que les élèves puissent découvrir chacun des versants de la Fonction Publique : Hospitalière, Etat et Territoriale ».

« FP21 peut constituer un levier dans la mise en réseau des agents publics, essentielle pour développer la mobilité de ceux-ci. Par exemple à travers sa soirée « Les jeunes agents publics de demain » organisée en novembre 2017 qui permet de partager les valeurs du service public ».

« A l’heure de l’ère du numérique et de l’intelligence artificielle, il est important de mettre l’accent sur les compétences relationnelles et émotionnelles, qu’il est possible d’accentuer, de développer et favoriser par des méthodes comme le coaching, le co développement, le tutorat ou le mentorat dans la logique de compétences transférables et de mode projet ».

« Pour favoriser et augmenter ses chances de mobilité, il faut acquérir des compétences transférables d’un secteur à l’autre tel que le management de projet ».

Pour voir les vidéos, rendez-vous sur Acteurs publics tv :

->Vidéo 1 : Comment doper mobilité et transitions professionnelles ?

->Vidéo 2 : Carrières : quelles clés activer pour changer de parcours professionnel ?

Retours sur notre soirée annuelle 2018

By Julie MEYNIEL,

 

Le vendredi 16 mars s’est tenue la soirée « les jeunes agents publics de demain » organisée par FP21 dans les locaux de Superpublic.

Plusieurs jeunes agents de la fonction publique sont venus présenter des initiatives innovantes :

  • Emma Antropoli, Ministère des Armées
  • Thibaut Colling, Centre hospitalier d’Arras
  • Nicolas Da Rocha, Ministère de l’enseignement et de la recherche
  • Marine Choquin, Les explorateurs du numérique
  • Hela Ghariani, Etalab, Les Start up d’Etat
  • Cindy Kus, Laboratoire de l’innovation publique
  • Damien Zaversnik, La Cordée
  • Jean-Bernard Marchand, Forum des Jeunes du Québec
  • Julien Fischer, Atraksis
  • Sigrid Berger, Profilpublic
  • Baptiste Jallaud, Association des anciens élèves de l’Ira de Bastia
  • Habib Bekhti, EHESP Conseil
  • Anouchka Dybal, La Fabrique RH
  • Wandrille Jumeaux, Département de Seine-Saint-Denis
  • Jehane Bensedira, Direction générale de l’administration et de la fonction publique
  • Marie Lafage, Caisse nationale des allocations familiales
  • Mathilde Bras, Etalab, les entrepreneurs d’intérêt général
  • Elodie Richir, Corpo Ibode
  • Pierre Bourdier, Marine Nationale
  • Clément Le Bras Thomas, DIRECCTE IdF

Vous trouverez un condensé de leurs interventions ici : Retours sur la soiree FP21 Les Jeunes agents publics de demain

N’hésitez pas à télécharger le document !